Call Us Today! 1.555.555.555|info@yourdomain.com

Sel gemme Fin Rose de l’Himalaya – Pot de 400 gr

>>, Cristal de Sel Gemme Rose de l'Himalaya>Sel gemme Fin Rose de l’Himalaya – Pot de 400 gr

Sel gemme Fin Rose de l’Himalaya – Pot de 400 gr

CHF 5.00

Sel gemme Fin Rose de l’Himalaya – Pot de 400 gr

VÉRITABLE SEL GEMME DE L’HIMALAYA
Sel alimentaire ayurvédique.
Contient naturellement plus de 80 sels minéraux et oligoéléments.
Ne contient pas de iode.

Pot en verre de 400 gr

REF: SRHF-P400

Description

Sel gemme Fin Rose de l’Himalaya – Pot de 400 gr

VÉRITABLE SEL GEMME DE L’HIMALAYA
Sel alimentaire ayurvédique.
Contient naturellement plus de 80 sels minéraux et oligoéléments.
Ne contient pas de iode.

Dans le sel de l’Himalaya, le chlorure de sodium n’y est pas séparé des autres éléments nécessaires à son assimilation. Ses qualités s’accompagnent d’une saveur étonnante : ceux qui le goûtent ne tardent pas à l’adopter !

Exempt de toute pollution, il est recherché aujourd’hui pour ses qualités nutritionnelles et considéré comme étant au sommet de sa gamme.

En Inde il est connu sous le nom de « sel ayurvédique » et dans certains pays en Europe on le trouve commercialisé sous le nom « Roi du Sel », car le Sel de l’Himalaya est tout simplement excellent ! Sel complet par excellence, naturel, non raffiné et sans additifs d’aucune sorte, il semble ne pas engendrer les inconvénients pour la santé attribués au sel alimentaire, consommé bien sûr sans excès et dans le cadre d’une alimentation équilibrée.

Pourquoi dénonce-t-on le sel aujourd’hui? S’il est mal assimilé, le sel surcharge l’organisme, perturbe la tension artérielle, et participe à la formation de dépôts calcaires lorsque le chlorure de sodium est « recristallisé » par l’organisme… Or l’assimilation du sel est liée à la présence d’un ensemble oligominéral complet qui assure le bon fonctionnement des mécanismes catalytiques.

Pour éviter les méfaits que l’on attribue au sel, la solution n’est pas de le supprimer (sauf prescription médicale) mais bien de consommer un sel, le meilleur possible, apte à jouer son rôle de vecteur des échanges bioélectriques dans l’organisme, car sans sel il n’y a pas de vie !

Pot en verre de 400 gr

HISTOIRE :

Le sel de l’Himalaya a beaucoup voyagé… du Tibet jusqu’en Europe, il est l’un des témoins de l’histoire, âgé de ses quelques 500 millions d’années…

Depuis -350 ans nous consommons du sel de l’Himalaya en Europe….
La couleur rose du sel vient de la forte teneur en fer, qui en s’oxydant rend le sel de rose à rouge, en passant par l’orange.
De manière ancestrale, les mines de sel sont exploitées à la main, selon un procédé traditionnel, datant d’Alexandre le Grand….
Les gisements de sel sont entre 400 et 700 mètres de profondeur, ce qui permet de protéger le sel de toutes les pollutions extérieures et modernes.

L’Himalaya ou chaîne de l’Himalaya est une chaîne de montagnes qui s’étend à travers le Pakistan, l’Inde, le Népal, le Tibet et le Bhoutan.
Elle se rattache à l’ouest à la chaîne de montagnes de l’Hindü-Küsh en Afghanistan et au nord au plateau tibétain.
L’Himalaya, Toit du Monde, porte bien son nom : le mot Himalaya vient du sanscrit et signifie « demeure de la neige » (him « neige », et alaya « maison, demeure »). La plupart des plus hautes montagnes du monde sont situées dans cette chaîne, dont la plus haute : l’Everest (8844m).
D’après la théorie de la tectonique des plaques, l’Himalaya est le résultat de la collision des plaques indo-australienne et eurasienne. Cette collision a débuté au crétacé supérieur (il y a environ 650 millions d’années) quand la plaque indo-australienne, se dirigeant vers le nord à la vitesse de 15 cm/an, a rencontré la plaque eurasienne. L’océan Téthys, qui les séparait, disparaît totalement il y a environ 500 millions d’années.
Le sel de l’Himalaya est d’origine marine et provient de gisements fossiles laissés par la mer. Le sel provient donc des dépôts souterrains qui se sont formés au cours des millénaires par assèchement des lacs et des mers intérieures. Le sel gemme est extrait à la main du cœur des contreforts himalayens (et non la haute montagne), dans les mines de Khewra, région du Cachemire pakistanais, depuis 350 avant JC. Cette mine est la 2ème plus grande mine de sel du monde.
Alexandre le Grand fut le premier, aux environ de 350 ans avant JC, à faire transporter le sel rose de l’Himalaya en Europe. Khewra était établie sur l’importante route commerciale qui allait du nord-est de l’Inde jusqu’en Asie du sud-est et en Chine, dans le centre-nord de l’Inde, et vers la Perse et la Grèce. Le sel de l’Himalaya était consommé par les plus grands notables…Il était d’ailleurs appelé « le Roi des Sels ».

Top

Autres

Poids 610 g
Dimensions 11 x 7 cm
Réf :

SRHF-P400

Ce texte est sous copyright !
0