Call Us Today! 1.555.555.555|info@yourdomain.com

CMO – Les Études

>>>CMO – Les Études
CMO – Les Études2018-06-04T09:02:46+00:00

CMO – LES ÉTUDES CMO  & LES ONDES ELECTROMAGNETIQUES

CMO-Les-etudes-graph1

Le protocole expérimental⇒       Les résultats des d’études⇒

Parmi les dernières études biologiques en date, celle de  juillet 2012
concerne les fourmis, qui n’apprécient pas du tout les ondes Wi-Fi
mais retrouvent une activité quasi-normale avec la protection CMO:

Le protocole expérimental:

La plus grande majorité des expérimentations menées dans le monde sur les risques pour la santé de l’utilisation des appareils émettant des champs électromagnétiques (tels qu’écrans d’ordinateurs ou téléphones portables) tente d’évaluer les liens directs de causalité entre ces champs et les maladies létales (cancer, leucémie). Pour ces études, les scientifiques utilisent généralement des émissions en provenance de générateurs de radiations et de champs simulant les principales caractéristiques électromagnétiques de l’agent pollueur, mais ne restituant pas la réalité de l’exposition EM des sujets vivants au rayonnement global des appareils réels vendus et utilisés quotidiennement.

Par exemple, la très grande majorité des études biologiques concernant l’exposition aux téléphones portables sont réalisées par générateurs de micro-ondes et excluent la prise en compte des extrêmement basses fréquences (ELF) émises par ces appareils de façon permanente; ELF qui par ailleurs sont connues comme particulièrement bio-actives, puisque classées depuis 1998 par le NIEHS comme “peut-être carcinogènes” soit, d’après la classification de l’Agence Internationale pour la Recherche sur le Cancer (IARC), dans la catégorie 2B  de “cancérogénicité avec preuves limitées”.

Par contre la démarche scientifique de Tecnolab est innovante et a inspiré une nouvelle approche de la part des scientifiques indépendants qui ont dirigé des expérimentations sur les effets biologiques des champs électromagnétiques d’appareils émetteurs. En effet, pour ces travaux menés dans le cadre de collaborations universitaires avec Tecnolab, les scientifiques ont choisi une  méthodologie, appliqué des protocoles et suivi une logique scientifique habituellement appliquée en toxicologie ou pour évaluer une pollution. Ces études sont dans une certaine mesure l’application du “Principe de Précaution” avant la lettre. Certaines d’entre elles ont été réalisées spontanément par des scientifiques curieux avant même que l’équipe de Tecnolab ne soit informée de ces travaux. Toutes ont été menées de façon indépendante avec la liberté pour les auteurs de leur publication dans des journaux scientifiques peer-reviewed.

Les scientifiques ont réalisé des études comparatives entre principalement 3 types d’exposition : les témoins non-exposés (groupe 1) des sujets exposés aux appareils rayonnants (groupe 2) et ont évalué (groupe 3) – sur des sujets exposés – la capacité protectrice ou compensatrice de l’émission spécifique du CMO fixé sur l’appareil rayonnant testé.

Les organismes vivants (animaux/hommes) ont été exposés aux appareils réels, tels qu’ils sont vendus aux consommateurs, en fonctionnement (TVs, ordinateurs aux normes actuelles, téléphones portables, ordinateurs portables), c’est à dire une exposition directe à l’ensemble du spectre électromagnétique émis par chacun de ces appareils “irradiants”,  équipés ou non de l’oscillateur CMO adéquat.

Selon les règles scientifiques habituelles, les études en aveugle ou en double aveugle (soit avec oscillateur actif, soit avec placebo) chez l’humain, aussi bien que les études animales, ont été traitées statistiquement.

Chez l’animal, les tests en aveugle ont toujours été reproduits trois fois au moins et comprenaient au moins : un groupe témoin pour chaque groupe exposé, un groupe exposé et un groupe “exposé-protégé” (exposé à l’agent polluant et simultanément au dispositif d’émission de compensation). Ce dernier groupe équipé de l’oscillateur magnétique de compensation conçu et spécifiquement adapté à chaque type de champ polluant : un oscillateur en aluminium pour les écrans (TV, ordinateur), CMO AA12 ; un oscillateur en forme de capsule ovoïde pour les téléphones portables, CMO MP12; et un oscillateur CMO PC15,  pour les ordinateurs portables)

Les résultats des études sur les oscillateurs CMO montrent qu’ils compensent les effets biologiques induits par le spectre entier émis par les appareils testés, aussi bien les effets non thermiques des ELF/VLF, que des micro-ondes.

La biocompatibilité de tout appareil émetteur de CEM devrait être évaluée pour la totalité de son spectre d’émission, qui inclut les harmoniques, les interférences, les phénomènes de résonance, tels qu’ils sont réellement reçus par l’organisme qui y est exposé.   Cette démarche comparative d’évaluation de la réponse biologique permet d’avancer de façon authentique, de comprendre et trouver des solutions innovantes aux problèmes de la pollution électromagnétique.

Retour-au-sommaire

Les résultats des d’études:

Validation biologique réalisée sur des animaux ainsi que sur plus de 1000 personnes, en double aveugle (avec un CMO actif ou avec un placebo c’est-à-dire un leurre, un oscillateur vide, inactif).

Légende :

#F8931F Groupe témoin : ni exposé, ni protégé
 #C2272F Groupe exposé aux rayonnements du téléphone portable ou de l’écran d’ordinateur
 #29AAE3 Groupe exposé aux rayonnements et protégé par Oscillation Magnétique de Compensation CMO
Anticorps

CMO-Les-etudes-graph2

Conséquences pathologiques possibles :
–  Infections chroniques.
–  Fragilité des porteurs de virus à évolution lente.
Quasi disparition de la production des anticorps par rapport aux témoins non exposés.
Normalisation avec l’oscillateur magnétique de compensation CMO.
Mélatonine

CMO-Les-etudes-graph3

Conséquences pathologiques possibles :
–  Accélération du stress oxydatif.
–  Vieillissement prématuré.
–  Accélération d’un processus tumoral déjà engagé.
–  Troubles du sommeil, fatigue, dépression.
–  Augmentation des crises épileptiques.
Quasi disparition de la production de mélatonine par rapport aux témoins non exposés.
Normalisation avec l’oscillateur magnétique de compensation CMO.
Mortalité embryonnaire

CMO-Les-etudes-graph4

 L’étude de la mortalité embryonnaire d’une espèce est un révélateur des anomalies apparues au cours de son développement et aboutissant à la mort.
59 % :  mortalité moyenne des embryons soumis à un téléphone portable, spectre complet
76 % : mortalité moyenne des embryons soumis à un téléphone portable, micro-ondes filtrées
Normalisation avec l’oscillateur magnétique de compensation CMO.
Suppression des micro-ondes
= augmentation de la mortalité embryonnaire
Ici seules les extrêmement basses fréquences (ELF) provoquent l’effet toxique et sont la cause de la mortalité des embryons.
Ceci démontre le non-fondé des normes actuelles (basées sur l’effet thermique des micro-ondes) qui préconisent une diminution d’intensité des micro-ondes
[normalisation par le DAS ou SAR] Même en situation d’exposition permanente (provoquant la mort des embryons pour leur grande majorité), l’oscillation de compensation est capable de maintenir ou protéger les processus vitaux fondamentaux. Avec un CMO le taux de mortalité est ramené quasi à celui d’embryons non-exposés, c’est-à-dire à la mortalité normale ou naturelle.
ADN

CMO-Les-etudes-graph5

 Le SRE (Serum Response Element) est la séquence régulatrice de l’ADN.
Mesurer le niveau de SRE permet de quantifier la croissance cellulaire.
Multiplication par 3,7 de la production de SRE par rapport aux témoins non exposés.
Normalisation avec l’oscillateur magnétique de compensation CMO.
Calcium

CMO-Les-etudes-graph6

La répartition du calcium dans l’organisme est régulée par des hormones et l’exploration de son métabolisme peut permettre le diagnostic de désordres hormonaux, de pathologies des os, de troubles rénaux touchant l’équilibre des ions de l’organisme. Le calcium est également un médiateur (second messager) important de la plupart des réactions biochimiques intracellulaires.
L’augmentation de la concentration en calcium dans l’hypophyse a pour conséquence une diminution du calcium disponible (calcium circulant dans le reste de l’organisme), et donc une diminution de la capacité de réponse au stress.
Conséquences pathologiques possibles :
–  Modifications dans l’activité des enzymes intracellulaires
–  Déplacement des charges ioniques (stress cellulaire)
–  Modification du métabolisme
–  Dérèglement hormonaux possibles (thyroïde, surrénales, ovaires, …)
Multiplication par 2 de la concentration en calcium par rapport aux témoins non exposés.
Normalisation avec l’oscillateur magnétique de compensation CMO
ACTH

CMO-Les-etudes-graph7

 Des variations anormales des taux sanguins de l’hormone adrénocorticotrope (ACTH = adrénocorticotropic hormone) et de glucocorticoïdes (corticostérone, cortisol) sont symptomatiques d’un état de stress. En outre, les glucocorticoïdes sont immunosuppresseurs, et chez le sujet sain, leur action immunosuppressive est contrebalancée par l’action immunostimulante de la mélatonine, ce qui assure le maintien des paramètres biologiques concernés dans les limites physiologiques (homéostasie).
Conséquences pathologiques possibles :
–  Instabilité psychique, irritabilité
–  Tendance à la dépression
–  Faiblesse musculaire, crampes, contractures
–  Baisse des défenses contre les bactéries, virus, parasites, allergies
–  Aggravation des maladies inflammatoires
Multiplication par 5 de la libération de l’hormone de stress par rapport aux témoins non exposés.
Normalisation avec l’oscillateur magnétique de compensation CMO
Prolifération des neurones

CMO-Les-etudes-graph8

Chez la souris adulte, exposée au téléphone portable GSM pendant 11 semaines, la prolifération des neurones de l’hippocampe est diminuée de 25%. Or de nombreuses études lésionnelles et neurophysiologiques suggèrent que la formation hippocampique est essentielle à l’apprentissage et à la mémoire chez l’animal et chez l’homme et possède ainsi un rôle central dans développement ou non de la maladie d’Alzheimer.
La même expérimentation réalisée avec un oscillateur magnétique de compensation « CMO » équipant le téléphone portable montre le retour à la normale de la prolifération des neurones de l’hippocampe (neurogénèse).
Humeur

CMO-Les-etudes-graph9

 Le Professeur A. Canavan, neuropsychiatre, a évalué l’état psychologique et émotionnel de 100 étudiants de son université (en double aveugle) par le Mood Test (test de l’humeur). D’une part l’augmentation de la motivation (entrain, enthousiasme, énergie, etc.) des étudiants s’est exprimée par une différence de 48% entre les étudiants avec placebo et ceux protégés avec CMO. D’autre part la diminution de l’angoisse (anxiété, crispation, agitation, etc.) s’est mesurée par une différence de 46,8% entre les étudiants avec placebos (non-protégés) et les étudiants protégés.
Soit une sérénité croissante de 46,8% et une motivation augmentée de 48% grâce à un environnement électromagnétique biologiquement compatible !
Les définitions utilisées sont les suivantes :
MOTIVATION = alerte + énergique + enthousiaste – apathique – endormi – somnolent
SERENITE = paisible + détendu + calme – anxieux – tendu – mal à l’aise
(B. Hayes, K. Molloy sous la direction du Pr Canavan ; Université de Luton, UK)
Stress électromagnétique

CMO-Les-etudes-graph10

 Selon les symptômes de stress étudiés dans le protocole du Pr. D.Clements-Croome ( Reading Université – UK) « Building Sickness Syndrome », l’exposition chronique au rayonnement du GSM comme à celui d’un écran d’ordinateur provoque le même type de symptomatologie:
♦ type neuropsychique: fatigue, céphalées, manque de concentration, irritabilité, dépression, perte de mémoire à court terme,…
♦ type fonctionnelle: raideurs de nuque, douleurs épaules, dos, cou et/ou mains-poignets, difficultés respiratoires,…
♦ type inflammatoire : sécheresse/fatigue oculaire, toux, éternuements, rhumes, grippes,  mal de gorge, rougeurs, démangeaisons,…
Les expérimentations sont menées en double aveugle (avec placebo*) et groupes croisés (965 personnes), avec ou sans CMO.
On mesure statistiquement une suppression de 34 à 49 % des symptômes de stress électromagnétique par rapport aux témoins non exposés.
Ces chiffres démontrent l’existence d’un important « stress électromagnétique » dans les bureaux et devraient inciter les dirigeants d’entreprise à s’équiper de protections CMO.
* le placebo est un leurre, un oscillateur vide, inactif
CMO-Les-etudes-graph11b
Cette étude montre une concentration d’oxyde nitrique exhalé : augmentation de 40 % de la concentration d’oxyde nitrique exhalé (NO) par rapport aux témoins non exposés et normalisation avec l’oscillateur magnétique de compensation CMO

L’oxyde nitrique (NO) présent dans l’expiration est un marqueur d’inflammation tissulaire, de souffrance cellulaire et de stress biologique. Les CMO offrent ainsi une protection anti-radicalaire.

Pourquoi étudier les radicaux libres ?

Tous les processus pathologiques (infections, traumatismes, affections dysimmunitaires et dégénératives….) génèrent des destructions cellulaires et par la production de molécules d’oxygène réactif qui se combinent à certaines protéines et acides aminés pour en faire des composés très toxiques, conduisant le plus souvent à la mort de la cellule. C’est ainsi que les radicaux libres sont connus comme facteurs de vieillissement.

Le cerveau, par son oxygénation intense, est particulièrement susceptible de créer des radicaux libres, et leur rôle est maintenant admis dans le développement de pathologies neurodégénératives telles que la démence sénile de type Alzheimer, la maladie de Parkinson, la sclérose en plaques …

Parmi les radicaux libres, l’un d’entre eux est particulièrement puissant et actif : l’oxyde nitrique (NO). Le NO est impliqué dans les inflammations et les vasodilatations, peut être pro-tumoral ; lorsqu’il se lie au superoxyde (autre radicaux libre) il constitue une molécule neurotoxique : le peroxynitrite ; cette dernière est un facteur déterminant de la dégénérescence nerveuse dans la sclérose en plaques, par l’altération des gaines de myéline. Dans la sphère ophtalmologique, on connaît aujourd’hui également le rôle du NO dans la destruction des cellules ganglionnaires de la rétine, conduisant au glaucome. Le NO est toxique pour les neurones et peut entraîner la mort cellulaire.

Cette expérimentation a été menée à l’Université de Moscou (General Physics Institute- Dr. Stepanov) ; dix personnes précédemment non utilisateurs de GSM ont téléphoné à raison de 45 minutes par jour pendant 17 jours. Après ces deux semaines d’exposition au rayonnement électromagnétique du téléphone, l’utilisation du portable a induit une augmentation de 40% de l’oxyde nitrique (NO) exhalé. La même expérimentation poursuivie deux semaines supplémentaires avec un oscillateur magnétique de compensation « CMO » équipant le téléphone portable montre le retour à la normale des concentrations de NO.

Retour-au-sommaire

Rappelons ici le principe des CMO:

Le CMO ré-informe les cellules vivantes exposées, par signaux électromagnétiques ultra faibles de compensation; elles réajustent ainsi leur fonctionnement afin de résister à l’agression du rayonnement des appareils émetteurs comme le téléphone portable, la télévision, l’ordinateur….

Le CMO est la première biotechnologie (brevet international), testée et validée par plus de 20 expérimentations universitaires, capable de rendre biocompatibles les appareils émetteurs de champs électromagnétiques.

Femme-tel-CMO

On constate un retour à la normale des indicateurs biologiques pour les populations exposées aux rayonnements électromagnétiques et protégées par CMO.

Logo-10ans

Il est nécessaire de tenir compte de l’éventualité d’effets pathologiques résultant de la chronicité de l’irradiation, de l’accumulation et des interactions de différents types de sources électromagnétiques et enfin d’un seuil de saturation, pour l’organisme humain et son équilibre homéostatique, dû au nombre croissant d’émetteurs de CEM de diverses gammes de fréquences bio-actives.

D’autant que les effets biologiques observés globalement sur l’ensemble des paramètres confirment l’induction d’un processus de stress biologique chronique, et qu’ils indiquent qu’une exposition chronique -même de faible intensité , c’est-à-dire sans effet thermique – est un facteur de stress électromagnétique.

Si les effets de stress biologique liés à l’exposition aux CEM sont supprimés ou diminués par un moyen quelconque, on peut alors présager que cette action éliminera ipso facto la possibilité ou l’existence, contestés ou pas, de leurs effets délétères et devrait permettre de prévenir l’apparition des pathologies prévisibles pouvant en découler.

Le développement d’une stratégie de protection visant à rendre biocompatibles les sources de pollution électromagnétique s’inscrit parfaitement dans l’optique des travaux réalisés par le Centre de Recherche Tecnolab depuis une décennie, qui ont consisté non seulement à déterminer l’incompatibilité biologique de certains rayonnements non-ionisants de notre environnement quotidien, mais également à expérimenter l’effet protecteur d’une émission de compensation d’hyperfaible intensité spécifiquement adaptée aux interférences ioniques induites par le rayonnement  stressant de chacun des appareils irradiants.

Les réponses biologiques normalisées signifient des résultats de compatibilité électromagnétique rétablie avec le vivant.

Ainsi, les résultats de bioprotection pour tous les paramètres biologiques du stress cellulaire et systémique étudiés avec CMO (ADN, HSP, micronuclei, calcium, ACTH, corticostérone, neurogenèse, mortalité embryonnaire, mélatonine,  cortisol, monocytes, oxyde nitrique) – obtenus par émission d’un champ de compensation ultra faible – lors de protocoles d’expositions intenses, montrent que ce stress peut être évité aux niveaux moléculaire et ionique par l’utilisation de la technologie d’« oscillation magnétique de compensation – CMO » expérimentée par Tecnolab.

Retrouvez l’intégralité des études et des publications scientifiques sur le site:

http://www.cmo-comosystems.com/

 

Haut-de-page

0