Call Us Today! 1.555.555.555|info@yourdomain.com

Armoise en faisceau GM

Armoise en faisceau GM

CHF 25.00

Fumigations amérindiennes
Variété : Artemisia Vulgaris
Autres nom : Sauge noire, Moxa

Travail onirique, Divination et Guérison spirituelle.
Origine : Canada

Poids : Grand modèle ± de 60 à 80 gr
Dimension : Longueur ± 20cm – Diamètre ± 4cm

REF: BAT-ARMOGM

Description

Armoise en faisceau GM

Variété : Artemisia Vulgaris
Autres nom : Sauge noire, Moxa

Travail onirique, Divination et Guérison spirituelle
Origine : Canada
Poids : Grand modèle ± de 60 à 80 gr.

Fumigation Amérindienne

Source : Invocation d’Aigle Bleu
Invocation d'Aigle Bleu - Logo

L’armoise est utilisée par les Premières Nations comme un encens rituel ou fumé comme du tabac. Elle aide au sommeil, à se souvenir des rêves.

Elle est connue tant en Amérique du Nord, en Amérique du Sud qu’en Europe comme une plante pour la divination et la guérison spirituelle.

Placée dans les oreillers, l’armoise fraîche est utilisée pour améliorer le sommeil, se souvenir des rêves et pour favoriser le rêve lucide. Elle est connue, tant en Amérique du Nord et en Amérique du Sud qu’en Europe, comme une plante pour la divination et la guérison spirituelle. Comme encens, elle est excellente pour purifier les énergies et préparer le travail onirique.

Comment faire une fumigation :

Les Premières Nations d’Amérique font brûler des herbes (sauge, cèdre, foin d’odeur, genévrier…) pour agir sur l’environnement, les personnes et les objets. La fumigation s’utilise notamment :

– avant une cérémonie, une méditation, un soin
– avant d’emménager dans une nouvelle maison
– au début d’une réunion importante ou d’une rencontre à caractère spirituel
– après des évènements difficiles (maladie, vol, dispute, violence, colère…)
– de façon régulière dans les pièces où sont donnés des soins thérapeutiques et dans les lieux ouverts au public (magasin, bureau…)

Purification d’espace (Personne, habitation, lieu de travail, etc…)

Prenez le temps nécessaire pour faire ce travail, calmez votre mental, soyez en paix avec vous même et avec le monde et concentrez vous sur ce que vous faite.
– En premier lieu, ouvrir une fenêtre dans chaque pièce et les portes.
– Préparer votre fumigation (bien ventiler pour entretenir la combustion).

Sauge-faisceau-dans-coquille

– Commencez du coté gauche de la porte principale et longer les murs dans le sens des aiguilles d’une montre. Laissez monter la fumée jusqu’au plafond. Insistez dans les angles pour faire circuler les énergies stagnantes. N’hésitez pas à ouvrir placards et alcôves, eux aussi ont besoin d’être purifier.

– Pour terminer, n’oubliez pas de remercier Mère Nature pour ses bienfaits, allumez une bougie et bénissez le lieu et les personnes y habitant.

Le principe est le suivant : Avec la fumigation, les particules de senteur vont capturer les ion positifs (principal véhicule des pollutions) qui pourrons être évacués par les fenêtres et saturer le lieu d’ions négatifs qui sont bénéfique pour la santé, propices à la vie, à l’harmonie et à l’équilibre des énergies.

La fréquence d’un nettoyage énergétique va dépendre de la lourdeur du lieu et des charges que les personnes occupant le lieu véhiculent.
Il est recommandé de se livrer à cet exercice au moins une fois tous les trois mois (voir plus souvent en fonction des événements) et de purifier les nouveaux lieux dont nous prenons possession: nouvelle maison, nouvel appartement, lieux de travail, chambre d’hôtel, etc.

Pour se purifier : Faite tourner la coquille et la fumée autour de soi, des pieds à la tête. Vous pouvez demander l’aide d’une tierce personne pour faire ce rituel.

Dans le processus alchimique de transformation de la fumigation, les quatre éléments sont représentés par :
L’Eau est représentée par : le coquillage,
Le Feu est représenté par : l’allumette qui embrase les herbes et leur combustion,
La Terre est représentée par : les herbes et leur cendre,
L’Air est représenté par : la fumée.

La fumigation étant une activité spirituelle, les cendres qui restent dans la coquille sont sacrées. Nous en disposons de manière respectueuse dans un lieu naturel.

Il est traditionnel d’offrir la fumée aux quatre points cardinaux, ainsi qu’à la grand-mère Terre (vers le bas), au grand-père Ciel (vers le haut) et enfin au Grand Esprit, et de prononcer une prière tout en présentant la coquille dans un geste circulaire pour favoriser la combustion et la dispersion de la fumée. Les enseignements spirituels amérindiens disent que la fumée des herbes sacrées amène notre prière dans le monde spirituel (tandis que nous observons la fumée qui se dissipe dans l’air, il est dit qu’elle se rend directement dans l’univers de la forme idéale : ce monde spirituel appelé ‘Ungawi’ en langue Cherokee, ce monde où résident les Esprits de tous les êtres).

Pour assurer la dispersion de la fumée, on pourra utiliser des plumes ; elles permettent d’établir un lien puissant avec le monde des esprits et de se relier à l’Esprit de l’air. Dans les civilisations antiques, les plumes ont souvent été considérées comme des rayons du soleil offerts aux hommes. Dans la même perspective, les Amérindiens utilisent des plumes en rapport très étroit avec la puissance de leur Grand-Père Soleil, comme un cadeau provenant de lui et de l’oiseau qui en fait don.

Haut-de-page

Autres

Poids 80 g
Réf :

BAT-ARMOGM

Poids sans emballage :

80 grammes

Poids avec emballage :

100 grammes

Ce texte est sous copyright !
0