Call Us Today! 1.555.555.555|info@yourdomain.com

La Dernière Marche des Dieux

>>>>La Dernière Marche des Dieux

La Dernière Marche des Dieux

CHF 33.50 CHF 28.50

Rupture de stock

de l’Atlantide à Abydos

Éditeur: Pahana Books
Édition: 20 avril 2013
Auteur: Anton Parks
Langue : Français
Pages : 368 – Broché
ISBN : 978-2954456607

REF: ISBN-978-2954456607

Rupture de stock

Description

La Dernière Marche des Dieux

de l’Atlantide à Abydos

Il y a plus de 10.000 ans, la grande citerne atlante, Bu-Henem, est détruite lors du Grand Cataclysme signalé par Platon dans son Critias. Le dieu
Thot évoque l’existence de ce sanctuaire sacré et retrace ainsi l’histoire de l’Atlantide dans une longue composition gravée sur les murs du temple d’Edfu en Haute-Égypte. L’archéologue français Auguste Mariette désensabla cet édifice à partir de 1860.

Pour les Égyptiens de l’antiquité, la seule façon de conserver en mémoire leur véritable passé fut de le consigner par écrit d’une façon cryptée.
Ainsi, ces textes, incompréhensibles au commun des mortels, purent défier le temps et échapper à la destruction des profanateurs pour parvenir jusqu’à nous.

Notre conception du culte ne peut envisager la pratique de croyances millénaires accompagnées d’une telle dévotion. Nos convictions et nos idéaux sont régulièrement remis en question par manque d’informations solides sur notre passé. Cette situation inconfortable permet l’ensemencement des religions et des dogmes qui parsèment la planète depuis des temps lointains.

Dans les textes de Thot traduits par Anton Parks, les forces du mal détruisirent plusieurs fois le monde des anciens dieux par l’acte guerrier. Les luttes armées entrainent la destruction de la culture et de la mémoire, ainsi que toute trace de civilisation.

Anton Parks nous livre ici une page importante de notre histoire par le biais de documents historiques et archéologiques de première main. Les doctrines atlantes codifiées par les rites et inscrites sur les murs du temple d’Edfu contribuent aujourd’hui à la reconstitution de notre passé ; un passé qui dépasse bien souvent notre entendement. La Dernière Marche des Dieux rassemble pour la première fois ces documents oubliés à travers les âges. Ils forment certainement la source primordiale de Platon. Les portes de l’Atlantide nous sont de nouveau ouvertes.

Anton Parks
Anton Parks - Photo

Anton Parks est un écrivain franco-allemand qui aborde les sujets de l’Ufologie, de la Terre creuse, des reptiles humanoïdes et de la civilisation de Sumer.
Les travaux d’Anton Parks sont analysés par le scientifique américain qui a travaillé longuement pour le projet SETI (Search for Extra-Terrestrial Intelligence – programme d origine américaine qui date des années 1960 et qui regroupe des projets dont le but est de détecter les signaux qu une intelligence extraterrestre pourrait émettre, volontairement ou non, depuis sa planète d origine).
Parks est parvenu à déchiffrer l écriture cunéiforme (alors que seulement quelques sommités scientifiques dans le monde y parviennent). Il a travaillé sur la décomposition des mots, a analysé leurs liens avec nos langues modernes et a démontré que les syllabes sumériennes et akkadiennes permettaient de décomposer les principaux mots de langages ancestraux. Ses études l ont fait remonter aux sources même de notre genèse.

Possédant une formation de graphiste dans les disciplines du marketing et de la communication et travaillant dans ce domaine depuis 1985, Anton Parks s’est également spécialisé dans les cultures de l’Orient ancien dès les années 2000. A ce titre, il est l’auteur de la série les Chroniques du Gìrkù qui retrace, sous la forme d’un récit et d’un minutieux travail de recherche, les origines de l’humanité à travers le regard des dieux de nos mythologies. Anton Parks est aussi l’auteur de l’ouvrage le Testament de la Vierge, essai où il révèle les sources égyptiennes du Nouveau Testament et où il développe une nouvelle théorie sur le fonctionnement hydroélectrique et électromagnétique de la Grande Pyramide de Gizeh.

Anton Parks est également le créateur d’une thèse révolutionnaire sur le codage de la langue sumérienne – étude exposée dans sa série des Chroniques où il est aussi retracé le processus qui l’a conduit à ces découvertes inédites. En fin 2005, il fut approché par l’équipe de Marcello G. Martorelli et Steve Currey afin de faire partie de l’expédition vers le Pôle Nord en qualité de linguiste spécialisé dans le langage Gina’abul (proto-sumérien) ; expédition avortée en raison de la disparition prématurée de Steve Currey.

Top

Autres

Poids 430 g
Réf

ISBN-978-2954456607

Ce texte est sous copyright !
0